Menu

Florian TINGAUD

Grenoble

En résumé

Ingénieur Docteur en Spécialité Mécanique des Fluides, je possède une expérience de 5 ans dans les domaines des écoulements diphasiques, de la mécanique des fluides ainsi que de la thermique. Je suis actuellement à la recherche d'un poste me permettant de poursuivre ma carrière dans le monde de la recherche et de l'innovation.

Grâce à mes expériences passées j'ai pu acquérir des connaissances dans ces différentes spécialités. Lors de ma thèse j'ai pu également gérer mon projet du début à la fin sur les différents aspects, afin de le mener à bien et permettre le dépôt d'un brevet.

Mes compétences :
Word, Excel
Thermique
Mécanique des fluides
Gestion de projet
Écoulements diphasiques

Entreprises

  • Iut 2 De Grenoble - Enseignant

    Grenoble 2016 - maintenant Cours en IUT Génie Thermique et Energie (Thermodynamique, Machines Thermique, Combustion, etc.)
    Encadrement d'étudiants dans leur stage ou dans le cadre de projets
  • Acadomia - Enseignant

    Paris 2015 - 2016 Enseignant à domicile pour des élèves de lycée et d'école d'ingénieur pour des cours particuliers de Maths, Physique et Énergétique. Je fais aussi des cours collectifs qui demandent une bonne adaptation par rapport aux différents besoins des élèves.
  • Laboratoire de Génie Chimique (INP Toulouse) - Post-Doctorant

    2013 - 2014 L’étude de ce post-doctorat rentre dans le cadre d’un ANR (durant 4 ans) portant sur l’amélioration d’un procédé d’hydrolyse déjà existant. Cette étape est réalisée avec un réacteur batch, et l’objectif de ce projet est de changer ce réacteur vers un échangeur-réacteur. Le post-doctorant (de 2013 à Mars 2014) intervient dans le projet au niveau de la conception et tests du distributeur. Le but de cette étude est de caractériser des systèmes liquide-liquide et de créer une émulsion.
    Dans un premier temps un état de l’art a été fait afin de connaitre les différentes méthodes de création d’une émulsion dans des mini canaux. Ceci a permis de choisir une émulsion avec écoulement croisé.
    Des tests ont par la suite été effectués pour deux émulsions différentes en analysant plusieurs paramètres d’injection de la phase dispersée. La position, le diamètre et la nature de cette injection ont été variés en plus des débits des deux phases. Ceci a permis de déterminer les meilleures conditions afin de créer l’émulsion avec la surface interfaciale la plus importante. Les résultats ont été analysés par le biais de photos et d’une caméra rapide dans le but d’observer les caractéristiques et le comportement des gouttes produites.

    Mots clés : Émulsion, Diphasique, Mini canaux, Échangeur-réacteur.
  • CEA - Doctorant

    PARIS 2009 - 2012 La thèse a pour titre : Étude expérimentale de l’amélioration de la distribution diphasique dans un échangeur thermique à l’aide d’ultrasons. Ces travaux ont été réalisés dans le Laboratoire LETh du CEA de Grenoble et avec le LEGI (Laboratoire des Écoulements Géophysiques et Industriels).

    Dans un contexte de préoccupations relatives à la consommation de l’énergie et notamment des pertes, une demande d’optimisation des procédés est de plus en plus forte. La recherche d’une efficacité maximale est d’autant plus forte lorsque les échangeurs de chaleur ne fonctionnent pas à leur régime nominal. L’étude de la thèse s’est alors portée sur une des problématiques de l’efficacité des échangeurs thermiques : la distribution diphasique.

    L’objectif de la thèse a été de :
     Réaliser un état de l’art de la distribution diphasique et des différents moyens d’amélioration de celle-ci
     Choisir une méthode d’amélioration active innovante
     Construire un banc d’essais permettant de montrer la faisabilité de ce nouveau dispositif mais également de mesurer la distribution diphasique sans être intrusif
     Analyser et comprendre des différents phénomènes en jeu

    Le travail réalisé a permis de tester une nouvelle méthode d’amélioration de la distribution diphasique : les ultrasons. Cette technologie possède deux avantages, le premier est de n’être modulable facilement, en ne changeant que la tension d’alimentation des appareils. Le second avantage est que les ultrasons ne provoquent pas autant de pertes de charges que des obstacles physiques. Ces avantages permettent de pouvoir s’adapter à différentes conditions opératoires. La section de tests utilisée a été faite en PMMA afin de pouvoir visualiser les écoulements, notamment au niveau du distributeur. L’échangeur était constitué de dix mini canaux parallèles. Des essais ont été réalisés dans différentes conditions de débits mais également au niveau des appareils produisant les ultrasons. En effet, ceux-ci sont positionnés en face de chaque canal, permettant de « diriger » la phase liquide.
    Toutes les conditions ont été analysées par mesure de débits des deux phases et donc de la distribution de celles-ci mais également par le biais d’une caméra rapide permettant de mieux comprendre les interactions entre les ultrasons et la distribution diphasique.
    Les résultats ont montré que cette technologie pouvait être une solution à l’amélioration de la distribution. Les ultrasons impactent la distribution liquide dans un premier temps, ce qui change par conséquent également la distribution de la phase gazeuse.

    Ce travail a permis de proposer un début de solution à la mauvaise distribution diphasique dans les échangeurs à mini canaux. Cette solution possède l’avantage de pouvoir s’adapter à différentes conditions opératoires et donc différents profils de distribution. De plus les pertes de pressions n’ont pas été fortement impactées par l’ajout des ultrasons. Un brevet a été déposé suite à cette thèse, mettant en avant cette technologie pour ce type d’échangeur.

    Mots clés : Mécanique des Fluides, Distribution diphasique, Échangeur à minicanaux, Ultrasons.
  • CEA - Stagiaire

    PARIS 2009 - 2009 Ce stage s’est déroulé sur six mois en fin de cursus ingénieur au sein du CEA de Grenoble. Le sujet était l’étude expérimentale de l’ébullition convective du CO2 dans un micro canal. Les études sur le CO2 sont à nouveau réalisées car c’est un fluide réfrigérant qui possède des caractéristiques intéressantes. En effet, son potentiel de réchauffement global est quasiment nul comparé aux autres fluides actuel. De plus le dioxyde de carbone n’est ni inflammable ni toxique.

    Les travaux réalisés ont consistés à :

     Comprendre et maitriser une boucle expérimentale déjà en place
     Réaliser des mesures de températures et de pertes de pression pour différentes conditions opératoires (de température d’ébullition, de débits et de flux thermique appliqué)
     Analyser les résultats pour comprendre l’écoulement diphasique dans le micro canal.
  • UTC - Etudiant

    2008 - 2009 Ingénieur Procédés | UTC
    Projet de production de nitrate de calcium :

    - Dimensionnement d'une unité de 100 000 t/an
    - Établissement du schéma de fonctionnement (PID)
    - Réalisation des bilans matières et des bilans d'énergie sur des équipements du procédé
    - Dimensionnement des équipements suivants : réacteur tubulaire, filtres presses, évaporateur Flash et condenseur d'air
    - Utilisation du logiciel de simulation et d'optimisation des procédés industriels (Prosim)
    - Prise en compte des aspects environnementaux, d'hygiène et de sécurité
    - Évaluation économique et utilisation
  • Sucrerie Téréos - Stagiaire

    2007 - 2008 Optimisation du découpage des betteraves. Dans le but d'avoir un maximum de sucre extrait des betteraves, la découpe, qui est une étape en amont du procédé, est très importante. Un nouvel appareil de découpe a été comparé aux anciens en termes de performances et de production.

Formations

  • Université De Technologie De Compiègne UTC (Compiegne)

    Compiegne maintenant
  • Université Compiègne

    Compiegne 2006 - 2009 Génie des Procédés Option Thermique Energétique
  • Université Compiègne

    Compiegne 2006 - 2009 Génie des Procédés Option Thermique Energétique
  • IUT

    Orsay 2004 - 2006

Réseau