Menu

Aurore PONDEVILLE

Saint-Sébastien-sur-Loire

En résumé

Je travaille actuellement dans une compagnie de réassurance internationale ; j'occupe un poste de Juriste Responsabilité Civile qui consiste en la gestion de sinistres Responsabilité Civile (en majorité médicale) d'une part et en la recherche juridique dans le domaine de la Responsabilité Civile d'autre part et ce afin de mieux anticiper les sinistres RC et leur gestion mais également afin d'informer la souscription des modifications à apporter aux contrats de réassurance.

Entreprises

  • Transatlantic Reinsurance Company - Juriste RC

    Saint-Sébastien-sur-Loire 2011 - maintenant
  • Groupama Paris Val de Loire - Rédacteur Sinistres RC

    GENTILLY 2011 - 2011 Gestion de Sinistres RC entreprises
    Contact avec la clientèle, les experts, les avocats
    Prise de décisions pour la stratégie à suivre dans les dossiers
  • FAB - Assistante d'édition

    2010 - 2010 Mission de 1 mois pour vérifier le contenu, monter l'index et mettre en page différents manuels de droit privé (institutions européennes, droit international privé)
  • FAB / éditions Paradigme - Assistante d'édition

    2009 - maintenant Mission de 1 mois pour relire, faire des propositions d'allègement et de réécriture du manuel Droit administratif.
  • Groupama - Technicien sinistres corporels

    Paris 2008 - 2009 Gestion de dossiers sinistres corporels (principalement dans le cadre d'accidents de la route) et de dossiers sinistres matériels coûteux (incendies, intempéries). Ce poste nécessitait de savoir analyser les contrats des assurés, de prévoir le coût des dossiers, d'être en contact avec différents interlocuteurs (assurés, experts, avocats, forces de l'ordre), de savoir faire preuve d'écoute, de tact mais aussi de fermeté.
  • CRAM Centre - Chargé de mission

    2008 - 2008 Gestion de surplus de dossiers concernant la récupération sur successions de l'allocation supplémentaire perçue par le défunt. Ce poste nécessitait de lancer une enquête sur la succession du défunt pour savoir si une récupération de l'allocation en tout ou partie était possible. Cela pouvait se faire par le biais des notaires, des services fiscaux, des héritiers, ou de toute autre personne ou tout autre organisme ou collectivité qui était susceptible d'avoir des informations utiles. Pour occuper ce poste il fallait savoir faire preuve d'analyse, de rigueur, de tact et de pédagogie.

Formations

Réseau