Menu

Eric PIJNAKEN

JUVINAS

En résumé

Une photo est une image qui fait partie d'une image. L'image où elle fait partie est immédiatement disparue. Seul la photo, image figée, reste. Déjà c'est un mensonge car l'image originelle n'existe plus, et on ne peut pas vérifier si l'image figée représente vraiment une partie de l'image entière. C'est fou, car il ne reste plus qu'une interprétation d'un spectateur, qui a capté un instant spécifique. Qu'est-ce que cela veut dire, et qu'est-ce que cela la vaille? Cela me rend dingue.
Depuis ma jeunesse j'ai pris des photos, et même réalisé un petit film où ma sœur jouait un rôle d'une ado tourmentée à côté du statue de Jossip Zadkine: l'homme avec le cœur arraché, symbole du centre de la ville de Rotterdam qui fut écrasé pendant la guerre mondiale II par des bombardements. Je suis né dans cette ville en 1942. Quand j'avais 21 ans j'ai accroché dans un concours de photo national le deuxième prix avec des images du métro de Rotterdam: une construction spectaculaire. Mais la photo ne devenait pas ma préoccupation principale, car je fus rédacteur d'arts modernes pour deux magazines, et après journaliste socio-économique et éditorialiste d'un très grand journal hollandais, Algemeen Dagblad. C'est après ma retraite qui me conduisait en Ardèche, France, que j'ai repris la photo de plein gré. Sur invitation j'ai pu organiser plusieurs expositions en Ardèche, la Suisse et aux Pays-Bas. Eh oui, je me sens très inspiré du travail de Henri Cartier-Bresson, André Kertész, Willy Ronis, Diane Arbus et Jane Evelyn Atwood. Avec elle j'ai suivi un workshop qui m'a montré où je veux aller. Un autre "maître" qui m'a beaucoup inspiré est Paulo Nozolino. Il m'a stimulé avec mon nouveau projet de photo collages en noir et blanc titré "Le plein du vide". L'ambiance de l'Arte Povera reste au fond de tout mon travail.
Tout est déjà dit, écrit et imaginé, mais j'ai le courage de présenter un petit bout de mon travail, seulement parce que la vie continue, et l'expression trouve constamment de nouveaux ancrages.
Entre temps mes œuvres ont trouvées reconnaissance par une Mention Honorable du Tokyo International Foto Awards (TIFA) 2016 et trois ""Silver Winner" et un "Bronze Winner" par TIFA 2018.

Mes compétences :
expérimenter
Photographie

Entreprises

  • Algemeen Dagblad - Rédacteur /Éditiorialiste

    1976 - 1994 Rédacteur social, économique, et éditorialiste, spécialisé aux affaires européennes.
  • Algemeen Dagblad - Rédacteur socio-économique /éditorialiste

    1976 - 1994 Ecrire des articles, interviews, reportages socio-économiques et politiques. Commentateur.
  • Foodpress - Rédacteur en chef

    1969 - 1976 Commentaires, articles, interviews, pour l'industrie alimentaire dans le Benelux, gérer la rédaction et la formule éditorale
  • Texpress - Redacteur

    1967 - 1969 Interviews et articles sur l'industrie du textile au Benelux
  • Algemeen Handelsblad - Journaliste arts moderne

    1962 - 1965 critiques romans modernes, peinture et sculpture
  • Epu - Photographe

    1958 - maintenant Photographe depuis 1958. Inspiré par l'Arte Povera. Récompenses en 2016 et 2018 par le Tokyo International Foto Awards TIFA. Expositions régulières en France, rarement en Suisse et aux Pays-Bas. Photo collages politiques, nature, philosophiques, fine art. Participe au collectif international "Une Photo par Jour" à Genève.

Formations

  • School Voor Taal & Letterkunde (Université Lettres) (La Haye)

    La Haye 1961 - 1966 oui
  • Ecole De Commerce

    Rotterdam 1957 - 1961 oui

Réseau