Menu

Françoise LIAUTAUD

senlis

En résumé

De formation, je suis docteur ingénieur en métallurgie, et j’ai plus de 20 ans d’expérience dans le domaine des études, des expertises et des mesures de la corrosion.
Aujourd’hui, ma mission se répartit en trois axes principaux :
• La responsabilité d’un axe R&D : « Protection contre la corrosion : techniques et méthodes innovantes par mesures in situ », en tant que chef de projet,
• L’analyse de défaillance de questions complexes,
• La fonction d’ajointe au responsable du service « Matériaux métalliques et surfaces ».

En tant qu’expert en corrosion, j’ai travaillé aussi bien auprès des industriels que des experts d’assurance ou judiciaires. Je suis depuis quelques années sur la liste des experts judiciaires près la cour d’appel de Colmar.
J’ai été amenée à travailler pour presque tous les secteurs d’activité : la chimie, l’énergie, le nucléaire, l’agroalimentaire, la pharmacie, l’électronique, etc.
J’ai également travaillé sur tous types d’alliages, et même de matériaux (le cuir, le bois, les mélanges pyrotechniques). J’ai abordé tous les modes de corrosion.
L’expertise, c’est un mode de déduction, de raisonnement qui peut s’appliquer à beaucoup de choses, comme par exemple trouver rapidement pourquoi la plaque électrique ne fonctionne plus (il m’a fallu 10 minutes !). C’est un fonctionnement du cerveau type « analyse des causes », sauf que le cerveau va beaucoup plus vite qu’une analyse des causes dûment menée…
Le métier d’expert tient à la fois des investigations policières et du médecin légiste : investigations sur site (recherche d’indices), analyses du « cadavre – prélèvement », puisque lorsque je suis appelée, c’est qu’il y a dégradation irrémédiable de l’installation ou de la pièce.

La fonction de responsable d’un axe R&D puise dans les fonctions et les qualités de l’expert puisqu’on retrouve cette gestion de l’inconnu et l’aspect concret lié à ce que l’on cherche à faire. Il est aussi important de travailler en équipe, d’être ouvert sur l’innovation et le changement, de piloter les projets au travers d’une bonne organisation, du coatching et du suivi régulier des différentes étapes.
Comme en expertise, c’est l’inconnu et une forme de suspens. Cette absence de routine me plaît. Et la curiosité qui est aiguillonnée en permanence par ce jeu de recherche.

Pour parler des fonctions que j’ai occupées, les maîtres mots qui les définiraient le mieux sont : « mise en place » et « développement », sous-entendu, créativité, imagination, et aussi organisation et un certain leadership. Ces mises en place et développement ont touché différents domaines comme par exemple le laboratoire corrosion en 1998-99, des accréditations COFRAC en analyse chimique, l’activité R&D aujourd’hui.

Le management ? bien sûr, de personnes fortement autonomes, et parfois aussi fortes têtes. Rarement un « consensus mou », souvent la nécessité de convaincre, de mobiliser les personnes. Un aspect aussi transmission de savoir-faire et de méthodologie. La méthodologie de l’expertise, je ne sais pas toujours comment faire, ni quel est le meilleur chemin à prendre : c’est long et difficile à transmettre.

Pour tout cela, une implication très forte notamment au moment des démarrages d’activité, avec des horaires très (trop ?) élargis.

Du point de vue personnel, ma passion est la danse de salon, de la valse à la salsa en passant par le rock et le quick step. Je pratique aussi le taichi. A part ça, j’aime et je suis curieuse de beaucoup de choses : la musique, la peinture, les voyages , la cuisine, le jardinage,… En résumé, j’aimerais disposer d’une troisième vie pour pouvoir goutter pleinement à toutes ces envies.


Mes compétences :
Expertise technique
Corrosion
Créativité
Métallurgie
Négociation
Organisation
Autonomie
Travail en équipe
Innovation
Traitement de surface
Gestion de projet
Aisance relationelle

Entreprises

  • CETIM-CERMAT - Adjointe au responsable du service Matériaux Métalliques et Surfaces

    senlis 2008 - maintenant

Formations

  • INPG

    Grenoble 1982 - 1985 Docteur-ingénieur

    Métallurgie
  • ENSEE De Grenoble (Saint Martin D'Hères)

    Saint Martin D'Hères 1979 - 1982 Ingénieur

    Electrochimie electrometallurgie

Réseau