Menu

Julie LAOUENAN

LES ANDELYS

En résumé

Après une licence de philosophie, je choisis de rentrer dans la vie active par la photographie que j'ai découvert pendant mes études.
Je pars pour Paris, où je suis une formation d'infographiste, ainsi qu'une année en photographie avec pratique de la chambre photographique et le moyen format.
Je travaille alors dans une boutique de reprographie avec création de documents. Puis, je travaille avec les studio Jean-Jacques expo et le photographe Gérard Beaulet.
C'est dans la rue que je fais mes premières armes. Errer, l'appareil photographique sur l'épaule et regarder le monde avec mes yeux... Aller vers les autres pour échanger, partager et leur laisser une belle image de leur vie... Voilà alors comment je commence à gagner ma vie. Des rivages de l'Atlantique, jusqu'à ceux de la Méditerranée, où je travaille avec le studio Hello Photo à Saint Cyr Les Lecques pendant deux ans. Expérience très fructueuse pour apprivoiser la lumière et guider le modèle. A cet époque, le grain de l'argentique est une merveille en noir et blanc.
En 2008, je me mets à mon compte en tant que photographe. J'exécute du portrait, du mariage, de l'événementiel, du reportage. Et je travaille l'été sur les plages de Deauville-Trouville, et je campe au Galaté, où la patronne a la gentillesse de me laisser une table pour montrer les clichés à ceux que j'ai photographié. Voir ici : http://www.evasion-visuel.fr/index.php?page=galerie-on-the-beach
Je définirais mon travail comme une médiation, un lien social que je tisse en me baladant et en entrant en contact avec les gens. J'apprivoise l'inconnu, et derrière les visages je découvre des âmes, similaires à la mienne. Je découvre beaucoup de souffrance, de mal-être et de vie précaire non pas sur le plan pécunier mais sur le plan affectif. Beaucoup de familles ont du mal à communiquer avec leur propres enfants, leur parents. Il y a dans ces moments de vacances, de loisirs une marque qui est visible : beaucoup n'ont pas trouver de sens à leur vie.
Mais je savoure aussi beaucoup de partage d'amour, de joie, de confiance. Je me sens parfois comme un médiateur, tissant les liens grâce à mon boitier photographique qui n'est en fait qu'un alibi pour briser la glace qui nous sépare. La plage et la rue sont mon domaine. Je me définis alors comme portraitiste de rue. Voir sur mon site ici : http://www.evasion-visuel.fr/index.php?page=galerie-on-the-beach .
Je continus mes travaux personnels : regards sur les villes, le végétal et ses beautés ( avec de la macro photographie ).
Ma philosophie : apporter une dimension éthique à mon travail. La photographie est avant tout un mode d'expression qui complète celui de l'écriture. D'où ma première expo : "ferme ta bouffe" en 2001 pour valoriser une alimentation plus végétarienne et faire prendre conscience de la condition désastreuse de nos animaux de ferme. Voir l'article que j'ai écrit dans le Sonar : http://www.evasion-visuel.fr/index.php?page=ferme-ta-bouffe , et une partie des photos projetées ici : http://www.evasion-visuel.fr/index.php?page=nos-amis-les-betes . Un scandale qui est malheureusement toujours d'actualité ( voir la ferme des 1000 vaches par exemple ).
De nouveaux systèmes d'échanges sont à souhaiter
J'aspire aujourd'hui au développement d' un réseau où chacun œuvre pour la nature et sa préservation et surtout à retrouver sa vraie nature.
Nous sommes enchaînés au fond de la caverne, condamnés à regarder les ombres projetés par quelques mannipulateurs, tandis que dehors, la lumière aveuglante de la réalité nous attends. Soyons philosophe et partons à la découverte de la réalité ! ( cf: le mythe de la caverne raconté par Platon ).


Mes compétences :
Infographie
Création graphique
Photographie

Entreprises

Pas d'entreprise renseignée

Formations

Réseau