Menu

Marc ELIE

FRANCE ENTIÈRE

En résumé

Quelques références clients:

Dassault Aviation, EDF, GDF SUEZ, Vinci construction, Vinci Énergie, Bouygues Construction, Colas, Eurovia, DCNS, Veolia, Areva, ...

Je préfère vous le dire, je n’aborderai pas la problématique de l’addiction du travail que je n’ai jamais rencontrée, mais seulement la prévention « des pratiques addictives en milieu de travail », termes qui me semblent plus adéquats.
Qu’entendons nous en général lorsque nous abordons ce sujet chez nos clients :

« L’inspection du travail s’oppose aux contrôles aléatoires d’alcoolémie et de drogue, nous sommes démunis », ou encore « on ne sait pas comment aborder ce sujet, il est tabou, », les plus pertinents diront « vous rigolez, nous ne souhaitons pas être associés à ces problèmes, il en va de notre image » et enfin les plus téméraires, « combien ça me coûterait de le licencier. . »
D’après le plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les toxicomanies de 2008-2011, 15 à 20 % des accidents professionnels, de l’absentéisme, et de conflits interpersonnels au travail seraient liés à l’usage d’alcool, de psychotropes ou de stupéfiants.
Dans le contexte professionnel, environ 10% des salaries consommeraient régulièrement ou occasionnellement des produits illicites ; en premier lieu et très majoritairement, le cannabis (de l’ordre de 8%), puis la cocaïne, les amphétamines et très peu l’héroïne.

Parmi les personnes au travail (actifs occupes), la consommation est très variable selon les catégories socioprofessionnelles :

- très faible chez les agriculteurs (2,7%),
- elle atteint des pics chez les professionnels des arts et du spectacle (17%), et dans l’hôtellerie-restauration.
- elle est de l’ordre de 9% chez les artisans, commerçants et chefs d’entreprise,
- et de 7% chez les cadres et dans les professions intermédiaires.

Ce sont les chômeurs, les demandeurs d’emploi et les jeunes apprentis qui sont les consommateurs les plus réguliers de cannabis (15% et 19% respectivement) et 5,7% chez les étudiants
Que dire aussi de notre titre de champion d’Europe de consommation de cannabis, si ce n’est que la situation est grave.
Nous sommes face à un véritable problème sociétal. C’est un problème que les entreprises doivent traitées avant même d’y être confrontées. . Aussi, Chefs d’entreprise, il va falloir déchirer le voile et agir, car c’est votre problème.
La prise en compte des risques liés aux pratiques addictives est bénéfique non seulement pour la santé et la sécurité des personnels de l’entreprise, mais aussi pour la sécurité des tiers : clients, travailleurs d’autres entreprise, usagers de la route, vous, moi. Elle est aussi importante pour l’image de l’entreprise et lui permet même de gagner de l’argent.
Oui, je dis bien gagner de l’argent. Prévenir les pratiques addictives, c’est moins d’accidents de travail, moins d’accidents de trajet, de retards, d’absences injustifiées, d’heures supplémentaires, de désorganisation du service, de climat social altéré, de cotisations majorées.
Les contrôles d’alcoolémie et de drogue sont nécessaires et assurent la pérennité des actions de prévention menés par l’employeur.
Et de toute façon, le chef d’entreprise n’a pas le choix, l’article L. 4121- 1 du code du travail, met à la charge de l’employeur une obligation de sécurité définie par la jurisprudence comme une obligation de sécurité de résultat.
L’infraction pénale du salarié (conduite en état d’ivresse ou en ayant fait usage de stupéfiant) ne suffira pas à désamorcer le mécanisme de la faute inexcusable. L’employeur fait donc un excellent payeur.
Il faut absolument avancer sans préjugés et lutter ensemble contre ces pratiques addictives qui touchent ou pourront toucher nos propres enfants, certains membres de nos familles voire nos amis.

Marc ELIE

Mes compétences :
Ressources Humaines
CHSCT
Responsable qualité
Management
Gestion du risque
Gestion de projet
Risques psychosociaux
Sécurité

Entreprises

  • ELICOLE - CHEF D'ENTREPRISE / CONFERENCIER

    2011 - maintenant Plan de prévention lié aux risques drogue et alcool en entreprise.

    - Formation
    - Sensibilisation
    - Contrôles alcool et drogue
    - Accompagnement des salariés addict

Formations

Réseau