Menu

Alexandre WEBER

LILLE

En résumé

Après des études d'ingénieur généraliste et parallèlement l'obtention d'un DEA, j'ai eu l'opportunité de réaliser une thèse en Automatique, Informatique Industrielle à l'Ecole Centrale de Lille dans le domaine de l'Intelligence Artificielle Distribuée (IAD) appliqué à la parasitologie.

Je suis aujourd'hui manager dans le domaine de la validation logiciel et responsable de la formation chez ps_testware sas. Ce travail, outre son côté technique des plus captivant, me permet de retrouver tous les aspects pluridisciplinaires que j'ai rencontrés tout au long de ma formation et que je trouve particulièrement motivants. De fait, nous intervenons dans divers domaines allant des banques et assurances aux sociétés de télécommunication en passant par les services publiques ou encore les éditeurs de logiciels. Vous trouverez plus de détails sur les méthodes que nous employons et les services que nous proposons à l'adresseArray.

Merci d'avoir consulté mon profil et n'hésitez pas à me contacter.


Mes compétences :
ISTQB
Software testing

Entreprises

  • Ps_testware - Test Manager / Formateur ISEB-ISTQB

    2007 - maintenant Je suis aujourd'hui consultant chez ps_testware où je guide et conseille nos clients vers un processus de test structuré et sur la validation des systèmes logiciels sous différents aspects: introduction de méthodes qualité structurées, définition des exigences de test, suivi et accompagnement de l'implémentation des solutions, mise en place de lignes directrices et introduction des modèles liés à la documentation, au processus ou à la stratégie de validation qui sont au cœur de l'expertise de ps_testware.
    Actuellement, chef de projet qualification dans la grande distribution, j'assure le suivi et le pilotage de la validation de plusieurs solutions dans des domaines variés allant du référencement produit aux applicatifs magasin en passant par la gestion de la logistique par la mise en place de méthodologies adaptées au secteur et au contexte.
    Précédemment, j'ai eu l'opportunité d'être responsable homologation/qualification dans une grande société de vente à domicile où je définissais la stratégie et animais les équipes autour de plusieurs domaines applicatifs dans un contexte à dominante Agile (WEB, CRM, Logistique, transverse, etc…)
    J’ai également exercer mon métier de test manager dans le domaine de la validation de logiciels embarqués dans l'industrie ferroviaire (impliquant tous les niveaux de vérification et validation du V-Model, dans un environnement nécessitant la mise en place de procédures strictes menant à des certifications SILn).
    Je suis par ailleurs responsable de la formation chez ps_testware, étant moi-même formateur et auditeur dans le domaine de la validation logiciel et des sujets gravitant autour de cette problématique (ISEB/ISTQB, test management, test techniques, etc...).
    (Titulaire du niveau ISEB/ISTQB fondation et des niveaux ISTQB advanced).
  • FLST, Faculté Libre des Sciences et Technologies - Enseignant / chercheur

    2005 - 2007 Cours divers essentiellement dans le domaine de l'informatique et de l'automatique.
  • Ecole Centrale de Lille (LAGIS) / Hautes Etudes d'Ingénieur (HEI) - Doctorant

    2004 - 2007 Modélisation et gestion de flux par systèmes multiagents : application à un système d’aide à la décision en épidémiologie.

    Le travail présenté se situe dans le champ des systèmes complexes. Certains problèmes complexes ne possèdent pas de solution analytique ou ont une solution trop compliquée pour être mise en œuvre facilement. Les méthodes analytiques traditionnelles se posent soit d’un point de vue global (holiste) soit découpent la complexité en éléments distincts pour représenter le comportement du système par une seule entité (réductionniste). Elles sous-estiment ainsi la complexité des différents niveaux d’organisation du système et leur imbrication. De fait, il est quasiment impossible de prévoir l’évolution de tels systèmes à cause du trop grand nombre d’entités et de leurs interactions.
    Une autre approche se base sur la modélisation du comportement de chaque élément participant à cette évolution ainsi que celle de ses interactions avec les autres éléments et avec l’environnement. Lors de ces interactions, différents types de données peuvent être échangés (information, argent, nourriture, virus, etc…). Ces échanges peuvent être vus comme un flux. Le principe est de mettre en relation des entités ayant des caractéristiques simples qui leur permettront d’interagir les unes avec les autres dans un environnement spécifique afin d’obtenir un comportement global de plus haut niveau. Comme nous pouvons l’observer dans certaines sociétés d’animaux dits sociaux, la performance collective émerge des interactions directes ou indirectes entre les individus et l’environnement : elle est le résultat d’un processus d’auto-organisation au cours duquel l’environnement et la collectivité se structurent mutuellement. L’imprévisibilité de l’évolution des systèmes complexes ne permet pas de les caractériser complètement. Par conséquent, pour modéliser et comprendre la circulation de flux dans de tels systèmes, il est nécessaire de se tourner vers la simulation.
    Afin de tenir compte des différentes spécifications des systèmes complexes dans leur modélisation, les Systèmes MultiAgents (SMA) représentent une méthode particulièrement appropriée. Il est alors possible de représenter des phénomènes environnementaux comme la conséquence d’interactions d’agents agissant en parallèle, chaque agent étant une entité réactive et autonome.
    Notre travail est centré sur l’étude de la gestion des flux dans les systèmes complexes par l’élaboration de Simulation Orientée Agents (SOA). En particulier, nous appliquons cette démarche à l’étude de la circulation d’un parasite (Cryptosporidium parvum) dans un écosystème. L’objectif est de mieux comprendre les différents épisodes d’infection auprès de population d’hôtes (animale ou humaine) sous des contraintes spécifiques. Étant donné que ce parasite est particulièrement résistant aux méthodes de désinfection traditionnelles, il est nécessaire de saisir les facteurs prédominants agissant dans la contamination et la propagation du parasite.
    A cet effet, les données, recueillies auprès de biologistes, nous ont permis de concevoir un outil d’expérimentation en épidémiologie. Cette SOA permet une exploration des comportements possibles du système où circule Cryptosporidium spp.. Ainsi, un ensemble de scenarii a pu être simulé. Les résultats permettent d’évaluer la fiabilité de la modélisation, puis, d’émettre de nouvelles hypothèses concernant la dissémination du parasite.
    Dans l’objectif d’apporter aux biologistes un outil d’aide à la décision autonome aux biologistes, nous avons développé un système de niveau supérieur (méta-système) capable de réaliser le monitoring d’une SOA. Ce méta-système, basé sur le concept de métaheuristique, cherche à optimiser le comportement du système en fonction d’une problématique précise en évaluant l’impact de facteurs prédéfinis sur l’évolution de la SOA. Ainsi, il est à même d’interpréter les résultats des simulations pour permettre de faire émerger, par l’auto-génération de scenarii, les causes qui influent sur la propagation du parasite.
  • Entreprises divers - Stagiaire

    1998 - 2004 Plusieurs stages effectués dans le cadre de l'école d'ingénieur pour la plupart dans le domaine de l'automatique et de l'informatique

Formations

Réseau