Menu

Expedit ELFORDY

BRAS PANON

En résumé

Reunion plus association loi 1901 sans but lucratif lance pour ses membres qui veulent s’en sortir et ne plus galérer une des solutions des plus originales qui soient, un "nouveau Paradigme" un système comparable au portage une solution pour des personnes à qui nous offrons un contrat de travail et qui souhaitent exercer une activité personnelle sans créer de structure juridique.
Ce mode d’organisation permet à ces professionnels de réaliser des prestations pour des clients, membres adhérents de l’association et de les facturer via Reunion plus Association loi 1901 a but non lucratif dans le cadre d’une formation de gestion d’entreprises 
Le travailleur, est lié à Reunion Plus par un contrat de travail. Il est donc salarié, et bénéficie, à ce titre, de tous les avantages de ce statut : sécurité sociale, chômage, retraite, prévoyance, etc.
Chaque mois, le chiffre d’affaires du travailleur est transformé en salaire. Pour ce faire, Réunion Plus prélève une commission de gestion sur ce chiffre d’affaires. Cette commission s’élève à 8% ou à 10% chez Réunion Plus.
Lors de l’édition du bulletin de salaire, Réunion Plus prélève également les charges sociales (salariales et patronales) qu’elle reverse aux différentes caisses de cotisation.
Réunion Plus gère l’aspect administratif, fiscal, comptable et juridique de son travailleur. Celui-ci peut ainsi se concentrer sur son activité et sa prospection .

Le capitalisme est bien atteint par là où il pèche : en générant le progrès technique par l'accumulation des investissements, il a fini par créer tout seul les conditions de la libération des consommateurs et des producteurs de son emprise. Notre époque voit le croisement de plusieurs innovations majeures : la production locale d'électricité, les échanges de données et l'Internet des objets, en rupture avec la production centralisée qui a porté le capitalisme pendant deux siècles, sont en passe de générer son ennemi mortel du capitalisme, qui ne serait plus le prolétaire que Marx avait érigé en sauveur suprême de l'humanité, mais le « prosommateur », croisement génétique du consommateur et du producteur. « L'Internet des objets permet à des milliards de personnes de s'engager dans des réseaux sociaux pair à pair et de collaborer à la création des multiples activités et pratiques économiques nouvelles dont est faite la vie sur les communaux collaboratifs émergents. La plate-forme transforme tout participant en prosommateur et toute activité en collaboration », écrit Rifkin. Exit, donc, le capital et le profit. On n'a plus besoin d'eux, puisque produire un bien au XXIe siècle coûte de moins en moins cher, voire tend à la gratuité. C'est ce que Rifkin nomme le « coût marginal zéro ». En supprimant les intermédiaires et son support papier, Internet permet par exemple de réduire le coût de la diffusion d'un livre ou d'une musique à presque zéro.
Exit, aussi, le marché et la concurrence, place à la collaboration, au partage. Le monde atroce de l'exploitation de l'homme par l'homme se mue en paradis. La propriété même s'efface puisque, explique l'auteur, les prosommateurs «partagent aussi entre eux des voitures, des maisons et même des vêtements par l'intermédiaire de sites de réseaux sociaux, de systèmes de location, de clubs de redistribution et de coopératives, à un coût marginal faible ou proche de zéro». De jeunes entrepreneurs sociaux lancent des activités à sensibilité écologique, financent de nouvelles entreprises par le crowdfunding et même créent des monnaies sociales dans l'économie nouvelle. Résultat : la « valeur d'échange » sur le marché tend à être détrônée par la « valeur partageable » sur les communaux collaboratifs. Karl Marx, reviens, tu as gagné!

Mes compétences :
50 ans de vie associative
Titulaire du Label fraternité 2000
Gestion de projet

Entreprises

  • reunionplus.re - President

    1994 - maintenant
  • reunionplus (association loi 1901) - President (chef de projet) bénévole

    1989 - 2004 Mise en place de jardins familiaux et formation
    Accompagnement scolaire (aide au devoirs) effectif sur trois sites 120 enfants Encadrement 22 employés en CES dont 4 emplois jeunes.
    Aide alimentaire (distribution de colis alimentaires)
    Création du premier Cyber espace de Bras Panon et Formation informatique
    Formation de service aux personnes âgées....

Formations

Pas de formation renseignée

Réseau