Menu

Joffrey ALVES

TOULOUSE

En résumé

Bonjour !
Rigoureux, curieux et organisé, je recherche un emploi dans lequel je puisse m'investir pleinement, ainsi que mettre à profit et développer mes compétences et connaissances.
Un emploi faisant intervenir majoritairement la biologie moléculaire ou cellulaire, en tant qu'assistant ingénieur, ingénieur d'étude m'intéresse vivement !
Bonne journée !

Mes compétences :
Imagerie (Microscopie confocale)
Culture cellulaire (cellule humaine)
Biologie moléculaire
FISH
Immunocytochimie
Clonage
Mutagénèse dirigée
ImageJ
Microsoft Office
Prism
Production et purification de protéine recombinant
Biologie cellulaire
Sélection clonale
Etude activité transcriptionnelle
Western Blot
EMSA

Entreprises

  • Variant / Équipe T. Lamonerie - IBV - Ingénieur d'étude

    2017 - maintenant Étude du caractère dominant négatif d'un facteur de transcription codant une protéine mutante : du point de vue de sa liaison à l'ADN (EMSA), et du point de vue de son activité transcriptionnelle (Dosage SEAP/Luciférase).
  • I2MC - UMR 1048 UPS/INSERM - Ingénieur d'étude (stage fin d'étude)

    2016 - 2016 Ce stage s’inscrivait dans un projet visant à étudier le rôle d’un long ARN non codant dans le contrôle de la traduction IRES-dépendante lors d’un stress hypoxique. Dans ce contexte, j’ai développé des techniques de FISH dans mon équipe, et obtenus des données très intéressantes de co-localisation entre ce lncARN d’intérêt et une protéine impliquée dans la traduction IRES-dépendante. J’ai également utilisé des lentivecteurs pour tenter d’analyser le mécanisme d’action de ce lncARN. Ces données ne sont pas encore publiées mais contribueront à une future publication. Pendant ce stage, j’ai pu être formé à différentes techniques de biologie cellulaire et moléculaire : manipulation d’ADN et d’ARN, extraction et quantification d’ADN par RT-qPCR, culture de cellule de mammifère et transfection. J’ai également pu être formé à des techniques de marquage et d’imagerie : FISH, immunocytochimie et microscopie confocale.
  • LBME - UMR 5099 UPS/CNRS - Assistant Ingénieur (stage)

    2014 - 2015 Ce stage s’inscrivait dans un projet visant à analyser l’extrémités 3’ d’ARNs ribosomiques humain. Pour cela, j’ai étudié leurs longueurs et leurs composition nucléotidiques dans différents contextes de KO de protéines impliquées dans le processus de maturation de ces ARNr. Un autre but de ce projet a été de muté une enzyme afin de la rendre catalytiquement inactive et insensible aux siARNs. Durant ce stage, j’ai été formé à l’utilisation de différentes techniques de biologie cellulaire et moléculaire : 3’ RACE, manipulation et isolation d’ARN, mutagénèse dirigée.
  • LRSV - UMR 5546 UPS/CNRS - Technicien (stage)

    2012 - 2012 Ce stage s’inscrivait dans un projet visant à étudier la fonction d’une protéine de la paroi végétale, qui contient le Domaine de Fonction Inconnue 642 (soit DUF642 en anglais). Pour déterminer la fonction de cette protéine, elle fut produite dans un système procaryote. Mon but a été de réaliser une nouvelle construction exempte de l’étiquette MBP, qui interagit possiblement avec des polysaccharides. J’ai donc cloné puis produit une protéine recombinante avec une étiquette GST (qui peut être retiré durant l’étape de purification). Après différentes expériences, j’ai pu produire la protéine recombinante en grande quantité, et j’ai pu déterminé qu’elle était majoritairement insoluble. Durant ce stage, j’ai été formé à différentes techniques de biologie moléculaire : stratégie de clonage et expression de protéine recombinante.
  • LRSV - UMR 5546 UPS/CNRS - Technicien (stage)

    2011 - 2011 Ce stage s’inscrivait dans un projet visant à étudier la fonction d’une protéine (At3g08030) de la paroi végétale, qui contient le Domaine de Fonction Inconnue 642 (soit DUF642 en anglais). Pour déterminer la fonction de cette protéine, elle fut produite dans un système procaryote. Nous avons ensuite purifié la protéine produite par chromatographie d’affinité (HPLC) en utilisant son étiquette 6His. La protéine recombinante contenait également une étiquette MBP. Ensuite, nous avons effectué des tests d’interactions avec des polysaccharides extraits de parois d A. thaliana et B. distachyon. Ces tests ont indiqué qu’At3g08030 pouvait possiblement interagir avec la cellulose. De plus, des tests de de compétitions ont confirmé que cette protéine interagissait spécifiquement avec la cellulose. Ces données ont été publiées en 2012 dans le journal “Molecular Phylogenetics and Evolution” sous l’intitulé : “The highly conserved spermatophyte cell wall DUF642 protein family: Phylogeny and first evidence of interaction with cell wall polysaccharides in vitro”. Je suis mentionné dans la partie remerciements pour avoir effectué les expérimentations représentées dans les deux dernières figures.

    Durant ce stage, j’ai pu être formé à différentes techniques de biochimie : production et purification de protéines de fusion, et tests d’interaction sur membranes.

Formations

Réseau