Menu

Julien EYNARD

PERPIGNAN

En résumé

Je suis actuellement maître de conférences à l'Université de Perpignan Via Domitia. Je réalise mes travaux de recherche au laboratoire PROMES (PROcédés et Matériaux pour l'Energie Solaire) et je fais mes enseignements dans les licences et masters du département SPI (Sciences Physiques pour l'Ingénieur).

J'ai travaillé précédemment au CEA à l'INES (Institut de l'Energie Solaire) dans le laboratoire d'énergétique du bâtiment.

J'ai effectué un post-doctorat au département Automatique de Supélec au cours duquel j'ai travaillé à l'intégration de systèmes de contrôle avancés dans les bâtiments à basse consommation énergétique, en collaboration avec Bouygues Construction et le CSTB.

J'ai effectué ma thèse au sein du laboratoire ELIAUS de l'Université de Perpignan. Celle-ci a porté sur la gestion optimale de l'énergie dans un procédé multi-source pour le chauffage de bâtiments. Ce travail concernait plus particulièrement la modélisation et l'optimisation d'une chaufferie de quartier.
J'ai également donné des cours, TD et TP en automatique dans le département Sciences Physiques pour l'Ingénieur de l'Université de Perpignan.

Ma thèse a fait suite à mon projet de fin d'étude effectué dans le même laboratoire, dont le sujet portait sur la gestion de la production d'énergies renouvelables dans des procédés de dépollution des eaux usés par digestion anaérobie.

Je suis aussi titulaire d'un diplôme d'ingénieur de l'INPG ESISAR dans la spécialité de l'Ingénierie de la commande des Systèmes Complexes, ainsi que d'un master de recherche en Automatique de l'école doctorale EEATS de l'INPG.

Mes compétences :
Automatique
Matlab/Simulink
Simbad
Électronique
Efficacité énergétique du bâtiment
Ingénierie
Energies renouvelables
Informatique

Entreprises

  • Laboratoire PROMES-CNRS, Université de Perpignan Via Domitia - Maître de conférences (Section 61 : Automatique)

    2012 - maintenant Recherche : Laboratoire PROMES-CNRS (PROcédés et Matériaux pour l'Energie Solaire) (UPR 8521).
    Enseignement : Faculté des Sciences Exactes et Expérimentales, département Sciences Physiques et de l'Ingénieur à l'Université de Perpignan Via Domitia.
  • INES, CEA DRT/LITEN/DTS/LEB - Ingénieur-Chercheur contrôle-commande en énergétique du bâtiment

    2011 - 2012 Mon travail de recherche effectué au Laboratoire d'Énergétique du Bâtiment, à l'INES (Institut National de l'Énergie Solaire) consistait à développer le modèle thermique de simulation d'une maison à très basse consommation énergétique (maison de type passive).
    Ce travail s'est accompli sous l'environnement de Matlab Simulink et de Simbad (développé par le CSTB). L'objectif final a été de calibrer correctement le modèle réalisé pour qu'il soit représentatif des mesures réalisées sur une maison réelle instrumentée.
  • Supélec, E3S, Département Automatique - Post-doctorant

    2010 - 2011 Apports des techniques de contrôle avancé à l'efficacité énergétique et au confort des bâtiments basse consommation ou à énergie positive en prenant en compte le caractère multi-sources d'énergie (en particulier les énergies renouvelables) et le stockage.

    Ce stage postdoctoral a débuté en octobre 2010 et a duré une année. Il fait partie des actions menées au sein de la Chaire Bouygues : « Bâtir Durable et Innover » qui rassemble, pour une durée de cinq années, les filiales de Bouygues Construction, ainsi que des partenaires scientifiques : le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment), l'École des Ponts ParisTech, l'École Centrale Paris et Supélec. Les travaux de la chaire s'articulent autour de trois grands axes de recherche portant sur (i) les technologies bas carbone, (ii) les bâtiments durables et (iii) les quartiers et villes durables. L'objectif final est d'aboutir à un concept de « bâtiment virtuel à la pointe de la technologie ».

    Le département Automatique et l'équipe Automatique des Systèmes Hybrides (ASH) de Supélec interviennent dans le second axe, principalement dans les domaines du « Contrôle-Commande ». Dans ce cadre, l'objectif des travaux de ce post-doctorat consistait à identifier les problématiques en matière de contrôle présentes dans les bâtiments tertiaires à basse consommation énergétique et à évaluer les bénéfices des techniques de contrôle avancées pour répondre aux exigences de confort et de gestion de l'énergie. L'étude s'est donc intéressé, en particulier, à la commande des systèmes actifs liés au chauffage, à la ventilation, au rafraîchissement, à l'éclairage et plus généralement à l'énergie produite et consommée dans ces nouveaux types de bâtiments.
  • Laboratoire ELIAUS, Université de Perpignan Via Domitia - Doctorant

    2007 - 2010 Au sein du laboratoire ELIAUS (Électronique, Informatique, Automatique et Système) de l'Université de Perpignan, j'ai effectué une thèse en Automatique dans l'équipe COSMOS (Contrôle, Supervision, Modélisation, Systèmes).
    Le sujet de ma thèse s'intitule "Gestion optimale de l'énergie dans un procédé multi-source pour le chauffage de bâtiments".

    Ma thèse s'est faite en collaboration avec GDF-SUEZ Midi Océan, le gérant d'une chaufferie collective située à La Rochelle ainsi qu'avec le bureau d'étude Cofely GDF-SUEZ (Écully). L'objectif de ce projet concernait la modélisation et l'optimisation du contrôle de cette chaufferie de quartier qui alimente en chauffage et en eau chaude sanitaire 3500 logements. Le développement d'un modèle de simulation de la chaufferie et d'un modèle de stockage énergétique ainsi que d'outils de prédictions de variables extérieures, ont permit de synthétiser un contrôleur optimal prédictif qui fait apparaître en simulation un potentiel important concernant la réduction de la consommation de combustibles (bois, gaz, fioul) et une amélioration du fonctionnement de la chaufferie.

    En marge de mon projet principal avec GDF-SUEZ, je travaillais également avec Dominguez Énergie sur une installation de chauffage d'un particulier à Saint-Pierre dels Forcats. L'installation se compose de panneaux solaires, d'un forage géothermique et d'une pompe à chaleur qui alimente en chaleur le plancher chauffant d'une maison. L'objectif a été d'étudier la recharge en chaleur du sous-sol par des panneaux solaires et d'optimiser le rendement du puits géothermique. Nous travaillons actuellement à la modélisation du système de production énergétique avant d'envisager la phase d'optimisation.
  • Laboratoire ELIAUS, Université de Perpignan Via Domitia - Élève ingénieur, stagiaire en fin d'étude

    2007 - 2007 Le laboratoire ELIAUS est un laboratoire de recherche de l'Université de Perpignan qui regroupe des axes de recherche en électronique, en automatique et en informatique. L'applicatif de ces recherches sont les énergies renouvelables.

    J'ai effectué mon stage de fin d'étude dans ce laboratoire, en collaboration avec le LBE (Laboratoire de Biotechnologie et de l'Environnement) de l'INRA de Narbonne. Le sujet de mon stage portait sur la modélisation, le contrôle et l'optimisation d'un bioréacteur anaérobie à lit fixe. Ce type de réacteur est un procédé de dépollution bactérien qui transforme les polluants organiques des eaux usées en méthane valorisable en tant qu'énergie renouvelable.

    Les résultats obtenus ont démontré l'existence d'une phase transitoire optimale du démarrage de ce bioréacteur qui permet de réduire de 25% le temps de démarrage. Ceci représente un gain de temps important quand on sait qu'il fallait environ quarante jours pour faire démarrer ce réacteur pour une durée d'exploitation de trois mois environ.
  • Thales Avionics / APDISAR - Ingénieur intérimaire (prestation de services)

    2006 - 2006 Après avoir développé un logiciel pour le banc de test de Thales calibrant leurs accéléromètres durant un stage de 6 mois, Thales Avionics a désiré que nous travaillons a étendre leur banc de test à leurs nouveaux gyromètres MEMS en cours de développement.
    De l'équipe de 3 qui avait travaillé sur le premier projet, nous avons été 2 à souhaiter contribuer à l'avancement de ce second projet.
    Celui-ci s'est déroulé durant une période de 6 semaine ou nous avons été engagé en CDD par l'APDISAR (Association Pour le développement de l'ESISAR), association de prestation de services qui nous a permis de travailler à Thales en tant qu'intervenant extérieur sur ce projet particulier.
  • Thales Avionics - Elève ingénieur, assimilé stagiaire

    Courbevoie 2006 - 2006 Thales Avionics réalise des équipements électroniques pour l'aéronautique.
    Le département "Captors and Sensors" développe et produit des capteurs pour l'aéronautique. Dans le cadre d'un partenariat entre l'ESISAR et Thales au cours de notre quatrième année de formation, nous sommes 3 étudiants de l'ESISAR à travailler pour Thales.
    Nous avons travaillé à temps complet pendant 6 mois dans les locaux de l'ESISAR sur le projet qui nous a été confié par Thales.
    Notre mission était de rénover les logiciels utilisés pour faire fonctionner un banc de test de calibration d'accéléromètres en apportant de nouvelles solutions.

    Une description du projet est faîte ici :
    http://www.esisar.inpg.fr/Pages/resumes_projets/PI2005-2006/Recueil%20pi-17.htm
  • Thales Avionics - Élève ingénieur, stage technicien

    Courbevoie 2004 - 2004 Thales Avionics développe des équipements électroniques pour l'aéronautique.
    Stagiaire, assimilé technicien, pendant 6 semaines dans la ligne "magnétomètres / inclinomètres" dans la Technical and Business Unit Navigation de Thales Avionics, j'ai participé à la recette de magnétomètres utilisés dans l'aviation et le forage pétrolier.

Formations

Réseau