Menu

Valmary HÉLÈNE

Caen

En résumé

Docteur en Cinéma, Télévision, Audiovisuel ("Origines et poétique d'un héroïsme intranquile : les super-héros dans le cinéma américain (2000-2009),je suis également membre fondatrice et trésorière du GRAC (Groupe de Rélexion sur l'Acteur de Cinéma, association loi 1901)qui organise des matinées et des journées d'études ainsi que des colloques sur la question de l'acteur de cinéma.
J'ai publié différents articles (« Léo l’infiltré »,
Positif n°589, mars 2010 ; « Alexandre le Grand, héros américain » dans Les biopics du pouvoir politique de l’antiquité au XIXème siècle, Martin Barnier et Rémi Fontanel (dir.), éditions Aléas, 2010 ; « I’ll be back » et « Un surhomme dans la ville » dans Du héros au super héros, Claude Forest (dir.), Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, collection Théorème, 2009)et j'ai participé au prochain Dictionnaire Mondial du cinéma chez Larousse (rédaction de 117 nouvelles notices).
Ayant travaillé 4 ans comme assistante de direction dans une salle de cinéma de la banlieue parisienne, je m'intéresse également à l'histoire des salles de cinéma. Je participe au montage d'un projet de recherche sur une histoire des salles de cinéma en France depuis la fin des années 50.

Mes compétences :
Acteur
Cinéma
Enseignement

Entreprises

  • Université de Caen Basse-Normandie - Maître de conférences

    Caen 2015 - maintenant Enseignements en Licence et Master
    Co-responsable Licences Arts du spectacle
  • Université de Caen Basse-Normandie - ATER Cinéma

    Caen 2013 - 2014 « Approches sociologiques du cinéma » (Licence 2, premier semestre, 12h CM + 12h TD)
    Ce cours dresse un panorama de différentes manières dont le film peut être considéré
    comme un objet culturel racontant, révélant quelque chose sur la société dans laquelle il
    est produit, sur ceux qui le font et ceux qui le regardent. Sociologie des publics, de la
    réception, analyse des représentations filmiques, cultural et gender studies, seront autant
    de point d'entrée pour appréhender à la fois comment des sociologues parlent du cinéma
    et des films mais aussi comment des penseurs du cinéma utilisent des outils propres à la
    sociologie pour réfléchir sur le septième art.

    « Méthodes et outils scientifiques » (Licence 1, premier semestre, 24h TD)
    Ce TD apporte aux étudiants le vocabulaire spécifique aux arts cinématographique et
    théâtral et leur apprend (à partir d'une pièce et de différents extraits de films) à poser une
    problématique et à construire un plan pour analyser une œuvre.

    « Personnage dans la fiction. Ecriture » (Licence 2, premier semestre, 24h TP)
    A partir de la rencontre avec une personne réelle de leur choix, les étudiants, par groupe,
    sont invités à construire un personnage de fiction qu'ils développeront dans le cadre de
    l'écriture d'un court-métrage le mettant en scène. Ils doivent également réaliser un film
    d'une minute autour de ce personnage. Ce TP leur apporte des bases de réflexion sur la
    notion de portrait filmique et leur permet de commencer à appréhender le travail du
    tournage et des questions de mise en scène et montage.

    « Initiation à l'écriture scénaristique » (Licence 1, deuxième semestre, 12h TP)
    A partir de différents travaux (transformation en continuité dialoguée d'un extrait de
    roman, écriture du scénario d'un extrait de film visionné en cours, lecture d'extraits de
    scénarios, décomposition du schéma dramatique d'un film), les étudiants apprennent les
    spécificités de la narration et de l'écriture visuelle. Par groupes, ils travaillent à la
    construction (schéma dramatique, fiches personnages) et l'écriture d'un scénario de
    court-métrage.

    « Apprentissage de l'écriture critique » (12 TD)
    Ce TD initie les étudiants à l'écriture critique, leur donnant le vocabulaire spécialisé
    permettant de décrire avec rigueur et précision ce qu'ils ont vu et entendu et leur
    fournissant les bases théoriques permettant de développer une pensée critique. A partir
    de la lecture de critiques cinématographiques et théâtrales, de la vision d'un spectacle et
    de la rencontre avec son metteur en scène, du travail sur différents objets audiovisuels
    (courts-métrage, clips, long-métrage), les étudiants apprennent et expérimentent à travers
    divers travaux la construction et la rédaction d'une critique artistique.
  • Université Paris Diderot Paris 7 - Chargée de cours

    Paris 2012 - 2013 Cours « Adaptation et cinéma 3 : bandes dessinées et albums jeunesse » (Licence 1, deuxième semestre, 36h ETD)
    Posant une base théorique à la question de l’adaptation autour de l’étude de quelques séquences clés (la scène du confessionnal dans Journal d’un curé de campagne, Robert Bresson, 1951 ; l’assassinat de Nancy dans Oliver Twist, David Lean, 1948 et Roman Polanski, 2005 ; l’arrivée de la Belle au château dans La Belle et la Bête, Jean Cocteau, 1946) et de textes fondateur (Dickens & Griffith. Genèse du gros plan, Eisenstein ; articles d’André Bazin), ce cours s’attachera ensuite plus particulièrement à l’études d’adaptations de bandes dessinées (Watchmen, Zack Snyder, 2009 ; Les aventures de Tintin : le secret de la licorne, Steven Spielberg, 2011) et d’albums jeunesse (Max et les Maximonstres, Spike Jonze, 2009 d’après l’ouvrage de Maurice Sendak), c’est-à-dire des ouvrages mettant déjà en scène des images, une relation particulière entre un texte et des images.
  • Université Paris X - Chargée de cours

    2012 - 2013 Cours « Le jeu de l’acteur » (Licence 1, deuxième semestre, 24h ETD)
    Ce cours pose des bases théoriques à l’analyse de l’acteur (Koulechov, Meyerhold, Eisenstein, Stanislavski, Strasberg) et développe des analyses de gestes (Fairbanks), de persona (Marilyn Monroe) ou encore les liens acteur-personnage (Cary Grant dans La mort aux trousses, Alfred Hitchcock, 1959).
  • Université Paris X - Chargée de cours

    2012 - 2013 Cours « Etude des formes télévisuelles » (Licence 3, deuxième semestre, 24h CM)
    Ce cours initie les étudiants à l’analyse de formes télévisuelles autour des deux formes originelles du média : le direct et la fiction. Il s’attache plus spécifiquement à l’analyse de journaux télévisés (analyse des transitions, structure générale, analyse comparative de deux journaux télévisés sur deux chaînes différentes aux mêmes horaires), de directs préparés (enterrement de François Mitterrand, finale de Coupe du monde) et non préparés (11 septembre 2001), d’émissions de télé-réalité ainsi que de séries télévisées.
  • Université Paris 3 Sorbonne nouvelle - Chargée de cours

    2012 - 2013 Cours « Histoire du cinéma classique » (Licence 1, deuxième semestre, 39h ETD)
    Ce cours aborde l’histoire du cinéma des années 30 à 60 (France, Etats-Unis, Allemagne, Italie, Japon, URSS) ainsi que l’histoire du cinéma d’animation en France et aux Etats-Unis dans l’après-guerre, mettant en évidence les expérimentations des débuts du sonore, la production cinématographique durant la Deuxième Guerre mondiale ainsi que les prémisses des nouvelles vagues.
  • Université Paris 3 Sorbonne nouvelle - Chargée de cours

    2011 - 2012 Cours « Histoire de l’industrie hollywoodienne des années 70 à nos jours » (Licence 2, premier semestre, 24h ETD)
    Après un aperçu de l’histoire d’Hollywood à travers celle des majors, ce cours évoque le point de rupture des années 70, l’intégration des majors dans des conglomérats, les mutations sociétales et les nouveaux rapports des spectateurs à l’image et à la sortie au cinéma, le développement des multiplexes, l’arrivée de la télévision et de nouveaux modes de visionnage (VHS, DVD, piratage), la question des "indépendants" et du marché extérieur.
  • Université de Picardie Jules Verne - ATER

    Amiens 2008 - 2009 « Le jeu de l’acteur de cinéma » : après avoir abordé les notions de modèle, de persona et de personnage, ce cours s’intéresse à l’analyse du jeu de l’acteur dans son rapport aux autres éléments du film, à son propre corps et interroge ce qui se joue du récit filmique à travers l’acteur.
    « Théories du film » : Ce cours se décompose en quatre études : la théorie esthétique (cinéma et imaginaire, cinéma et réalisme), scientifique (cinéma et langage, cinéma et psychanalyse), interprétative (cinéma et représentation, cinéma et spectateur), expérimentale (le journal cinéphilique, la question de films théoriques) mettant ses textes en relation avec différents genres cinématographiques.
  • Cinéma Ciné.Ville, Conflans Ste Honorine - Assistante de direction

    2004 - 2008 programmations thématiques, rétrospectives, création du Festival des Films du Nord et de la Belgique, rédaction et distribution des programmes, animation de la salle (Université Populaire du cinéma, Ciné-Concerts, Ciné-Repas, débats).

Formations

  • Université Paris 1 Pantheon Sorbonne

    Paris 2001 - 2011 Doctorat

    Thèse de doctorat Cinéma, Télévision, Audiovisuel
    "Origines et poétique d’un héroïsme intranquille : les super-héros dans le cinéma américain (2000-2009)", sous la direction de M. Jean A. Gili (Professeur émérite) et M. Viviani (Professeur). Mention très honorable avec les félicitations du jury, composé de MM. Vincent Amiel (Professeur), Jean-Loup Bourget (Professeur), Jean A. Gili et Christian

Réseau