Menu

Fanny NAIDON

DENAIN

En résumé

Issue d'une formation universitaire classique, j'ai dans un premier temps étudié la biologie et l'ecologie pour me spécialiser ensuite dans les statistiques et la modélisation utilisées dans les sciences de la vie.

Après une reconversion dans les métiers de l'éducation, je suis actuellement professeure certifiée en Sciences de la Vie et de la Terre, en poste en collège et lycée.

Mes compétences :
Biologie
Biostatistique
Écologie
Environnement
Géologie
Didactique

Entreprises

  • Lycée A. Kastler - Professeur en Sciences de la Vie et de la Terre

    2016 - maintenant
  • Collège Bayard - Professeur en Sciences de la Vie et de la Terre

    2015 - maintenant
  • Lycée Savary de Mauléon - Professeur en Sciences de la Vie et de la Terre

    2014 - 2015
  • Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage - Biostatisicienne

    2006 - 2006 L'office national de la chasse et de la faune sauvage s'occupe de gérer les populations de gibier et délivrer les permis de chasse. Ils réalisent aussi des études scientifiques.

    Lors du stage que j'ai effectuer chez eux, j'ai eu à analyser des données récoltées sur le terrain dans le Mercantour, les Bauges et le Belledone. Ces observations portaient sur le comportement de vigilance de trois espèces d'ongulés (chmaois, bouquetin et mouflon). Le but était de définir si la présence de prédateur influençait leur comportement de vigilance.

    Le résultat ne fut pas très probant de fait de perturbations anthropique qui n'étaient pas uniéformément répartis et qui biaisaient les résultats
  • Université Catholique de Louvain la Neuve - Ethologue

    2005 - 2005 Dans l'unité de recherche en écologie et biogéographie, j'ai participé à une étude sur le marquage et le comportement du campagnol roussâtre (Clethionomys glareolus) face à d'aures individus ou à leur marquage.

    Nous avons comparé le marquage et le comportement des animaux en présence:
    - d'individus familiers/ non familiers
    - du marquage d'individus familiers/ non familiers.

    Les résultats des cette études permettent de dire que le marquage aurait une fonction dans la reproduction des campagnols et peut être dans la territorialité.

    J'ai participé à cette éude depuis la capture des individus sauvages jusqu'au traitement des données obenues. J'ai pris part aux manipulations et aux soins.
  • UMR 6553 Ecobio - Modélisatrice

    2005 - 2005 L'UMR est une structure de recherche du CNRS qui étudie les impacts à plus ou moins long terme les changements écologiques sur l'organisation des populations, communautés et espèces et la réponse de ces dernières aux perturbations.

    J'ai réalisé un modèle de croissance de mico-algues en fonction de la teneur en phosphate du milieu. L'intérêt était de déterminer, dans un environnement turbide, quel serait l'impact d'un apport cyclque de phosphate et de la taille des cellules sur l'issue d'une compétition entre deux espèces.

    L'une des espèces était grande, et avait une croissance faible, une forte capacité de stockage de phosphate, une faible capacité d'assimilation de ce dernier et une forte mortalité. La seconde était petite et possédais des caractéristiques inverses à la première.

    J'ai pu observer dans mes différentes simulations que quels que soient la fréquence et/ou l'amplitude des apports, c'était toujours la petite espèce qui dominait.
  • Institut Départementale d'Analyse et de Conseil de Loire Atlantique - Laborantine

    2002 - 2002 L'Institut Départementale d'Analyse et de Conseil de Loire Atlantique (IDAC) dépend du conseil général de Loire Atlantique et réalise entre autre des analyses dans trois grands secteurs: Environnement/Eau/Santé (analyses physico-chimiques, microbiologiques et biologiques), Agro-Alimentaire (physico-chimie et microbiologie des aliments de l’homme, des animaux, œnologie) et Biologie Vétérinaire (autopsie, bactériologie, mycologie, etc.)

    Au sein de l'unité de microbilogie des eaux, j'ensemenceait des microplaques et pratiquais des mises en culture sur gel d'eaux de baignades.

    La culture en microplaques a pour but de determiner le présence ou l'absence d'E. coli et d'Entérocoques intestinaux dans les eaux de baignades. Et la culture sur gel permet de déterminer la présence ou l'absence de micro-organismes se développant à 22°C ou à 36°C dans ces mêmes eaux.

Formations

Réseau