Menu

Gilles DESPATIES

LAVAL

En résumé

La maison que je dirige était connu auparavant sous le nom de Champs Ensoleillés.

Je suis dans le monde du vin depuis plus de 10 ans. Je travaille dans un secteur compliqué car au Québec, nous sommes régi par un monopole - SAQ - mais nous arrivons quand même a s'en sortir.

Nous avons développé depuis les années une image de marque, nous sommes reconnus pour la qualité des vins que nous représentons. Nous sommes présents sur les tablettes de la SAQ, notre but une stratégie de pénétration au niveau des marques te non des produits.

Nous avons travaillé à mettre en place des marques australienne comme: Alkoomi et Kilikanoon. En plus, nous avons mis sur le marché américaine Vina Robles et des marque françaises: Domaine de la Bastide (Côtes du Rhône) et Domaine de la Renne (Val de Loire).

Nous nous voulons plus comme des gestionnaires de marque que des représentants de vins.

Mes compétences :
Gestion de marques

Entreprises

  • Maison Ambrosia - Directeur Général

    2011 - maintenant Tout les fournisseurs des Champs Ensoleillés ont été transférer à Maison Ambrosia. Nous avons changé de philosophie, nous voulons mettre plus d'efforts sur les présentation de produits (offres) au monopole SAQ et faire moins d'importation privée. Le changement peut sembler radical, il l'est même pour nous. Pour les importations privées, auparavant nous prenions entièrement le risque de nos choix, mais cela nous a coûté cher, pour le moment nous demandons aux vignobles de nous aider à supporter ce coûts. Nous avons eu des réponses mitigées.

    Nous allons poursuivre nos efforts avec la SAQ.

    Nous voulons être des gestionnaires de marque et non de produits.
  • Les Champs Ensoleillés Inc - Directeur général

    2001 - 2010 Les champs Ensoleillés ont ma création je suis le fondateur. Lorsqu'on part une entreprise de rien, on touche a peu près à tout. Ce qui fût mon cas.

    J'ai commencé par ouvrir un club d'oenophile afin de pouvoir le commerce et la promotion des vins que nous avions choisi. L'importation privée fut une grande partie de notre activités. Nous avions à la fin un chiffre d'affaires de plus de 1.5 millions de dollars canadiens. 80% de notre clientèle était des restaurants. Par contre, nous avons réussi quand même à placer environ une trentaine de produits sur les tablettes du monopole comme produits de spécialité.

    Mon rôle était la liaison avec les vignobles et le choix des vins. Nous avons été reconnus pour la qualité de choix, autant auprès de la SAQ que des restaurants. J'oeuvrait aussi comme représentant pour des comptes majeurs.

Formations

Pas de formation renseignée

Réseau