Menu

Virginie VERGNAUD

RENNES

En résumé

Hydrogéologue de formation, j'ai créé et dirigé une entreprise innovante pendant 3 ans sur la valorisation de mes travaux de thèse.
Actuellement à l'université de Rennes1 sur la plateforme de datation CONDATE Eau, j'attache une importance particulière à faire connaître le Recherche et ses applications auprès des entreprise et collectivités mais aussi des étudiants et du grand public.

Mes compétences :
Communication
Environnement
Formation
Hydrogéologie
Gestion de projet
Enseignement
HTML
Adobe Illustrator CS6

Entreprises

  • Université de Rennes 1 - Chargée de valorisation, Hydrogéologue

    2011 - maintenant Chargée de la valorisation de la plateforme CONDATE Eau (expertise en datation des eaux souterraines et qualité des eaux) et mise en place de la stratégie de communication vers le monde industriel de la plateforme NanoSIMS Rennes.

    En charge de la partie communication des projets européens Interreg IVA CLIMAWAT et cluster 3C
    (podcast : http://wikiradio.ueb.eu/broadcast/13283_Projet_Interreg_IVa_CLIMAWAT_:_sadapter_aux_effets_du_changement_climatique_sur_la_qualite_et_la_quantite_des_eaux_souterraines)

    Impliquée dans l'enseignement et la communication du laboratoire.
    Une vidéo réalisée en 2013 pour la fête de la science :
    http://www.youtube.com/watch?v=UmsudGz1UKw

  • LADES - Gérante

    2007 - 2010 Gérante du premier laboratoire de datation des eaux souterraines privé en France. www.lades.fr et présentation sur http://www.dailymotion.com/video/xgj812_lades-donne-l-age-des-eaux-souterraines_news

    Etude hydrogéologiques de caractérisation de sites et datation des eaux souterraines par analyse des concentrations en CFC chlorofluorocarbones) et SF6 (hexafluorure de soufre)

    _________A quoi sert de connaître l'âge de l'eau ?________________

    -> à connaître le taux de renouvellement de la nappe d'eau souterraine. Pour simplifier, il permet de répondre à la question : "si j'épuise la nappe d'eau combien de temps devrais-je attendre pour reconstituer le même stock d'eau ?"

    -> à préciser l'origine de la pollution, en simplifié, là encore, elle permet de répondre à la question : " de quand datent les nitrates présents dans la nappe ?" "a-t-on atteint un pic de concentration de polluant où celle-ci va t'elle continuer à augmenter ?"

    -> à prévoir l'impact d'un changement d'occupation du sol ou de pratiques agricoles sur un bassin versant. La question principale est souvent : "quand allons nous récolter les fruits de nos efforts, quand va -t-il y a voir un changement significatif de la qualité des eaux ?"
  • CSOL Environnement - Hydrogéologue

    2007 - 2008 Responsable de l'activité "hydrogéologie" du bureau d'étude - www.csolenvironnement.com
  • Université de Rennes - Enseignante

    2003 - 2006 Poste d'enseignante vacataire (30% du temps) en complément de ma mission de chargée d'étude.
  • Géosciences Rennes - Chargée d'étude en hydrogeologie

    puteaux 2003 - 2006 Détermination du temps de résidence des eaux souterraines : application au transfert d’azote dans les aquifères fracturés hétérogènes (exemple de la région Bretagne)

    Caractérisation hydrogéologique et hydrochimique de sites exploités pour l’alimentation en eau potable
  • INRA - Chargée d'étude

    Paris 2002 - 2002 Etude des relations sol/ nappe souterraine et du transfert d’éléments chimiques à cette interface
  • LCBTP - Chargée d'étude

    2001 - 2001 Etude des conséquences de l’oxydation de la pyrite en carrière : établissement d’un guide d’exploitation

    Réalisation d’une veille juridique dans le cadre d’une certification ISO 14001

Formations

Réseau