Menu

Benoit SCHNEIDER

91128 PALAISEAU Cedex

En résumé

Directeur de recherche au CNRS en Sciences de la Vie. Chef d'équipe. Thème principal de recherche: bases mécanistiques des maladies à prions et de la maladie d'Alzheimer.

Professeur Chargé de Cours à l'Ecole Polytechnique.

Ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure (Cachan):
- Agrégé de Biochimie
- Doctorat en Biologie Cellulaire et Moléculaire (Université Paris 6 - Institut Pasteur). Thèse sur le métabolisme des drogues anti-SIDA et développement de nouveaux outils thérapeutiques.
- Habilitation à Diriger des Recherches (HDR): Université Paris Descartes

2 ans en Classes Préparatoires Math Sup/ Math Spé option Biologie au Lycée Fénélon (Paris).

Mes compétences :
Biochimie
Biologie
Biologie cellulaire
Chercheur
Nanomatériaux
Toxicologie

Entreprises

  • Ecole Polytechnique - Professeur Chargé de Cours

    91128 PALAISEAU Cedex maintenant Enseignant en biochimie / physiologie au département de Biologie de l'Ecole Polytechnique.
  • Ecole Polytechnique - Professeur Chargé de Cours

    91128 PALAISEAU Cedex 2008 - maintenant Enseignant de Biochimie / Physiologie au département de Biologie de l'Ecole polytechnique.
  • CNRS - Chargé de recherche

    Paris 2003 - maintenant CNRS : Etablissement public de recherche fondamentale.

    Occupe un poste de Chargé de recherche : activité autonome de recherche, direction d'une équipe, communication scientifique nationale et internationale, demande et gestion de crédits.

    Le thème de recherche développé a pour objectif d'appréhender les mécanismes à l'origine de certaines maladies neurodégénératives déclenchées par des agents non conventionnels de type prion afin d'identifier des cibles thérapeutiques potentielles. Nous montrons en particulier que les prions sont à l'origine d'une explosion de radicaux libres dans les neurones, ce qui leur est délétère et que cet événement résulte d'une dérégulation de signaux intraneuronaux qui normalement participent à la stabilité physiologique de la cellule.

    Nous developpons également un nouvel axe visant à évaluer la toxicité des nanomatériaux (dioxyde de titane, noir de carbone) sur les neurones et les cellules souches à l'origine de ces neurones. Les nanoparticules font l'objet d'une utilisation croissante dans l'industrie, en médecine, en cosmétologie... Il existe un risque fort d'exposition toxicologique pour l'homme, l'animal ou tout organisme participant à l'équilibre d'un écosystème. Le développement de cette thématique est fait pour répondre à une demande sociétale et environnementale en matière de toxicité des nanomatériaux.
  • Ecole Normale Supérieure - Agrégé préparateur

    2001 - 2003 ENS (Paris) : Ecole d'enseignement et centre de recherche.

    Poste d'enseignant assorti d'une fonction de recherche.

    Charge d'enseignement destinée à la formation des futurs professeurs agrégés de Sciences de la Vie et de la Terre. Formation en biochimie, biologie structurale et métabolisme des élèves normaliens.

    Activité de recherche en neurobiologie.
  • Institut Pasteur - Jeune chercheur

    Paris 1997 - 2001 Institut Pasteur : fondation d'utilité publique dont les missions sont principalement centrées dans la lutte des maladies infectieuses.

    Poste de jeune chercheur en formation.

    Projet de recherche développé dans le domaine des thérapies antivirales, notamment SIDA. Compréhension des mécanismes d'activation des drogues anti-SIDA (AZT) par les enzymes cellulaires. Approche structurale pour le design de nouveaux composés plus efficaces et l'amélioration des enzymes.

Formations

Réseau